Saviez-vous qu’une brûlure de la peau se régénérait 60% plus rapidement en journée que la nuit ? La chercheuse Alicia Mayeuf-Louchart nous en dit plus.

Au niveau cellulaire, l’expression des différents gênes et protéines suit un rythme circadien qui influence le comportement des cellules au cours de la journée. Décrypter le fonctionnement de cette horloge interne permet donc d’améliorer les thérapies. « Nous cherchons à comprendre comment l’horloge des cellules souches musculaires influence leur capacité à régénérer nos fibres musculaires lorsqu’on se blesse. », résume Alicia.

Les greffes sont un enjeu majeur de ce champ de la recherche. En effet, il est aujourd’hui prouvé que les muscles se régénèrent mieux en journée que la nuit. Alicia travaille donc sur des cultures de cellules souches musculaires de jour comme de nuit. «Comprendre comment fonctionne l’horloge biologique de ces cellules nous permettra de réaliser les greffes de cellules au meilleur moment de la journée », affirme la chercheuse.

Marraine du programme For Girls and Science organisé par la Fondation L’Oréal, Alicia s’engage en parallèle de son activité pour promouvoir la science auprès des lycéennes et leur montrer qu’il existe de nombreuses carrières scientifiques auxquelles elles peuvent aspirer. 

 

Bonne écoute !

Ecoutez l’interview.