Comment bien manger ? Cette semaine, Stéphanie Maccioni, diététicienne, nous apporte ses conseils pour regarder son alimentation avec optimisme et confiance.

Stéphanie intervient au Centre Prévention Santé Longévité de l’Institut Pasteur de Lille. Pour la diététicienne, l’éducation en santé est un enjeu de préoccupation majeure : « Notre intérêt, c’est de voir comment la personne perçoit sa propre alimentation, de s’intéresser à elle pour comprendre comment l’aider à mieux manger. Tout le monde n’a pas le même corps, et certaines personnes ont des freins financiers, gustatifs, ou des habitudes ancrées qu’elles peinent à surmonter. Nous sommes là pour les accompagner. »

Depuis 2 ans, le télétravail a transformé l’alimentation des actifs. Si la cuisine fait maison a le vent en poupe et fait émerger de bonnes habitudes, l’anxiété et la dépression résultant du contexte sanitaire ont également favorisé des comportements alimentaires de réconfort, qu’il s’agisse de grignoter du chocolat, des chips ou du saucisson. Autant d’aliments qui déclenchent un plaisir et un apaisement mais peuvent engendrer un stress supplémentaire lorsqu’ils sont ingurgités par réflexe plutôt qu’en pleine conscience.

Pour rester en bonne santé, il est fondamental de nourrir son microbiote intestinal, rappelle Stéphanie : « Tout ce que vous entendez sur la nécessité de varier son alimentation, de ne pas manger trop gras ni trop sucré, c’est avant tout pour préserver l’équilibre de son microbiote. Ça n’est pas qu’une question de transit intestinal. Notre alimentation a un impact sur toute la santé, qu’il s’agisse des maladies cardiovasculaires, des cancers, du diabète, de la dépression ou des addictions. »

Découvrez le service nutrition et activité physique du Centre Prévention Santé Longévité de l’Institut Pasteur de Lille.

Découvrez son interview complète.