Les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille ont étudié les interactions entre la protéine S100B et la protéine Tau. Ils ont démontré que cette protéine masque la région de la protéine Tau responsable de son agrégation (ou auto-association). Cette découverte pourrait conduire au développement de molécules à potentiel thérapeutique.
dossiers pasteur lille
agenda pasteur lille
actualités scientifiques pasteur lille
espace presse pasteur lille